SOUTIEN AU DOCTEUR DIDIER POUPARDIN

contre le rationnement des soins

LE COMITE DE SOUTIEN aux MEDECINS HOSPITALIERS

COMITE DE SOUTIEN au Dr POUPARDIN

[renvoyer les pétitions au Dr POUPARDIN

4, rue Arthur RIMBAUD 94400-VITRY]

Le 30 Novembre 2009

Lettre aux médecins hospitaliers du Val de Marne

Madame ou Monsieur,

Un de vos confrères généraliste à Vitry sur Seine, le Dr Didier Poupardin, est poursuivi par la CPAM du Val de Marne parce qu’il n’écrit ses prescriptions que dans la partie supérieure des ordonnances bizones destinées aux patients pris en charge en ALD, afin que ceux-ci soient remboursés à 100% pour tous les médicaments dont ils ont besoin quelque soient leurs maladies,  et n’aient pas le ticket modérateur à payer ou à faire payer par leur mutuelle quand ils en ont une.

Il est menacé par la CPAM d’être condamné à rembourser  à la CPAM ces sommes dont les médecins conseils décident qu’elles correspondent à des médicaments qui ne devraient pas être rattachés à  à la maladie prise en charge à 100%.

Nous savons que vous êtes confrontés à l’hôpital, et ce de façon dramatique, à de multiples mesures tendant à réduire l’accès aux soins sous prétexte de participer à la réduction du déficit de la Sécurité Sociale, déficit invoqué de façon récurrente ert dont l’explication n’est pas univoque.

Une de ces mesures, qui n’est d’ailleurs pas récente et qui touche la médecine hospitalière comme la médecine de ville, consiste, à limiter l’accès aux médicaments dont les malades à 100% ont besoin quelque soient leurs maladies, par le biais des ordonnances bizones.

Cette action (maintenant ancienne) de rédaction des prescriptions exclusivement dans la partie haute de l’ordonnancier représente pour le Dr Poupardin une façon de s’opposer au morcellement comptable des malades et aux attaques qui sont faites à l’accessibilité aux soins.

Le Dr Poupardin explique :

«  Ce découpage virtuel du corps humain est difficilement acceptable. Les traitements pour une affection ou la maladie elle-même ont des répercussions (effets secondaires) sur d’autres parties du corps ; une maladie non soignée peut aggraver la maladie prise en charge à 100%. En outre, on constate que de nombreuses personnes malades renoncent aux médicaments prescrits dans la deuxième moitié de l’ordonnance bizone parce que sans mutuelle, ils ne peuvent pas les payer.

« La CNAM s’est appuyée sur une  Haute Autorité de Santé[1] (HAS), qui s’accommode de la négation de la personne humaine malade, de la réduction du corps en somme d’organes ou de fonctions et du morcellement du corps en « pathologies » dont les soins nécessaires sont transformés en marchandises à remboursement modulable.

« Les ordonnanciers bizones font partie maintenant de la panoplie des moyens  de pression sur les médecins[2], pour leur imposer des « normes » sur de multiples autres questions médicales afin de limiter les remboursements des soins nécessaires. La CNAM a même inventé pour les médecins le « CAPI » (Contrat d’Amélioration des Pratiques Individuelles) qui consiste à récompenser financièrement les médecins qui feront payer plus de leur poche les personnes malades ! »

L’enjeu autour de ces « zones » est de :

  • transférer davantage les charges de la sécurité sociale sur les mutuelles, avec pour conséquence inéluctable l’augmentation des tarifs mutualistes ce qui augmentera encore plus l’inégalité devant les possibilités de se soigner.
  • de restreindre la liberté de jugement critique des médecins des quartiers populaires à qui la direction de l’Assurance Maladie impose de soigner leurs patients selon des « normes » établies par la HAS appelées « recommandations » qui visent à soigner la population en restreignant toujours plus la part des soins remboursés et en augmentant au maximum la part des soins non remboursés.
  • De s’inscrire dans le cortège de mesures en cours ou prévues contre les ALD.

Cette lutte a été rendue publique et plusieurs médias s’en sont déjà fait l’écho.

La pétition ci-jointe  circule et a recueilli à ce jour près de 2000 signatures. Nous vous demandons de la signer et de la renvoyer à l’adresse suivante :

Dr Didier Poupardin, 4 rue Arthur Rimbaud, 94400 Vitry sur Seine

Elle est également en ligne à l’adresse suivante, ainsi que la liste des soutiens des élus, syndicats, associations et partis que le Dr Poupardin a jusqu’alors reçus.  :

https://didierpoupardin.wordpress.com

Avec nos sentiments cordiaux, le comité de soutien au Docteur Didier Poupardin.

PS. 1- La lettre ci-dessus reprend l’essentiel un tract du comité de soutien déjà publié et intitulé : « nous ne sommes pas résignés à renoncer aux soins nécessaires ! »

2-Nous vous adressons pour information la copie d’un large extrait de la lettre que le Dr Poupardin a écrite en réponse à celle des médecins-conseils après l’entretien qu’il a eu avec elles le 8 Oct.2009.

PETITION DE SOUTIEN AU Dr POUPARDIN

(à renvoyer au Dr POUPARDIN 4, rue Arthur RIMBAUD 94400-VITRY

http://didierpoupardin.wordexpress.com

NOUS SOUS-SIGNES,

Ayant pris connaissance du texte « Nous ne sommes pas résignés à renoncer aux soins nécessaires » expliquant la nature des poursuites que le Directeur de la Caisse Départementale d’Assurance Maladie du Val-de-Marne engage contre le Dr POUPARDIN,

exigeons l’arrêt immédiat des poursuites en cours contre le Dr Poupardin.

demandons

  • L’arrêt de toutes les poursuites contre les médecins concernant les ordonnances bizones ;
  • Le retour aux ordonnances « unizones» pour les personnes atteintes de maladies graves ;
  • Le maintien du régime de l’Affection de Longue Durée (ALD) et son extension à d’autres maladies invalidantes aujourd’hui non prises en compte ;
  • Des mesures pour faciliter l’accès aux soins des personnes et pour commencer la suppression de toutes les franchises médicales .

Premiers médecins signataires


AUBERTIN Jérôme VITRY

BENET Alain IVRY

BLOCK Frédérique ARCUEIL

BURDET DUBUC VILLIERS SUR MARNE

DESAISSEMENT Michel VITRY

DUCAS Danièle VITRY

FELLOUS Joseph VITRY

GALANTIER Marlène IVRY

INGRAIN Patrick BONNEUIL

MORELL ThierryVITRY

MOURIER Claude ARCUEIL

NAY Françoise, VITRY

NEZELOF Patrick VINCENNES

ROMAIN Ariel IVRY

ROSENWALD Marienne VITRY

SALLES Jean Louis VITRY

SERRE Béatrice LE KREMLIN BICETRE

SULTAN Jacques FRESNES

THOMASSIN Claire VITRY

WIZENBERG Daniel NOGENT


NOM Prénom Adresse Signature

[1] HAS. Créée en 2005 et auto-proclamée « indépendante » mais néanmoins nommée par décret par le Président de la République et financée entre autres par la CNAM !!.

 

[2] ce qui doit être au-dessus et en dessous de la frontière entre les zones a pour vocation d’être contesté par les Caisses et devient l’objet de pressions infinies, sans aucun intérêt médical pour les personnes malades !

[3] poly en grec signifie plusieurs et pathologie vient aussi du mot grec pathos qui signifie souffrance. Une personne atteinte de « polypathologie invalidante » est donc une personne qui souffre de plusieurs maladies qui l’empêchent de vivre normalement.

Pour signer la PéTITION de soutien au docteur Poupardin, CLIQUEZ ICI.

Publicités

29 novembre 2009 - Posted by | A LA UNE

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :